Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2018

Parcels sort son 1er album avec le clip Withorwithout

Parcels, album

Parcels revisitent le slasher pour le clip de Withorwithout, véritable court-métrage, à découvrir à l'occasion de la sortie dans les bacs du premier album.

Quelques jours après la sortie de leur élégant premier album, les cinq Australiens dans le vent publient le clip angoissant de “Withorwithout”, hommage aux films d’horreurs. Sur une douce chanson de rupture qui contraste avec les images, on voit une fan de Parcels -incarnée par Milla Jovovich‐ et son mari persécutés chez eux par un, puis cinq hommes aux visages camouflés de paillettes bleues et brillantes. Sept minutes d’un film haletant dont le final délivre un message clair : la monstruosité peut prendre des formes très diverses. Sitôt leur premier album sorti, Parcels se distingue une nouvelle fois avec le clip de Withorwithout, réalisé par Benjamin Howdeshell. Âmes sensibles s’abstenir !

Voici la vidéo de Withorwithout :

Un an après s'être révélé grâce à l'aide de Daft Punk sur "Overnight", le groupe Parcels propose dès à présent dans les bacs son premier album. Réalisé par Benjamin Howdeshell, ce véritable court métrage de 7 minutes reprend les codes du slasher : scènes ultra-violentes, effusions de sang, tueurs masqués, et jusqu'au poster très stylisé...

On ne s'attendait pas à ça de la part des doux Parcels. Après “Tieduprightnow” et “Lightenup”, Parcels prouve une nouvelle fois son goût pour les clips léchés, calibrés et prenants avec “Withorwithout”… Un film bienvenu à quelques jours d’Halloween. Découvrez l’affiche de ce mini‐film, et retrouvez Parcels en concert lors de leur tournée française : ils passeront par Rouen, Lille, Nantes et enfin Paris, pour un concert -complet‐ à l’Olympia le 13 novembre.

En savoir plus sur Parcels

Parcels, Withorwithout

08/10/2018

Meylo dévoile un tube soul/pop d'automne : Lila

Meylo, Lila

Meylo signe un joli single de début de carrière avec Lila qui met en valeur le talent de cette jeune musicienne originaire du Togo.

Meylo nous avait prévenu : "Après ma reprise d’Olly Murs, je vais présenter mon univers, mes compositions et cela à travers des clips qui sortiront au fur et à mesure. La finalité de tout ça sera la sortie de l’EP prévue pour 2019". Voix de velours, univers feutré et sensuel, Meylo, dans la peau de Lila pour le temps d’une chanson, nous caresse le cœur grâce à ce nouveau clip au service d’une soul moderne et enivrante. Meylo sera en concert le 13 octobre 2018 à l’Elysée Montmartre, en première partie de Vanupié.

Le titre Lila à découvrir :

A noter qu’elle sera le 13 octobre à l’Elysée Montmartre en première partie de Vanupié. Voix de velours, univers feutré et sensuel, Meylo, dans la peau de Lila pour le temps d’une chanson, nous caresse le cœur grâce à ce nouveau clip au service d’une soul moderne et enivrante. Son univers se nourrit de pop, de rock, de musique traditionnelle africain, et de reggae jamaïcain, mais aussi de chanson française, de soul, et de hip hop… des styles aux racines de l’authenticité et de la simplicité que Meylo dégage. Une chanteuse est née avec ce joli single

Plus d'infos sur Meylo

MEYLO, NOUVEAU SINGLE

16:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lila, clip, meylo, youtube, fille, femme

25/09/2018

No Money Kids ligote les sens avec Chains feat Charles X

Nno Money Kids, Trouble

No Money Kids sort son 3ème album le 16/11. Oon peut déjà découvrir un extrait de Trouble, voici le sombre Chains avec en invité le rappeur américain Charles X.

Les Kids cherchent la bagarre avec Trouble

Impossible de rester insensible à l’écoute du nouvel album de No Money Kids, Trouble. Une présence très puissante se dégage des sons blues, très bruts, de la guitare et de la basse, qui vous attrapent immédiatement par les tripes. Les riffs rageurs et entêtants viennent se poser sur des rythmiques électro très efficaces. Une recette déjà éprouvée sur les précédents albums de Money Kids, I don’t Trust You et Hear The Silence, qui leur ont permis de faire une entrée remarquée sur la scène rock française et sur les ondes internationales.

Le clip de Chaines des Kids :

Composé de Félix Matschulat, au chant et à la guitare, et de JM Pelatan, à la basse et aux machines, le groupe No Money Kids offre une musique blues, rock et électronique fortement teintée de noirceur et de mélancolie qui prend aux tripes. Le chant touche juste, tantôt sussuré à l'oreille, tantôt crié de loin, avec un goût Arctic Monkeys très prononcé. Les basses empruntent davantage au garage, le son gratte sur les bords. Tout au long de ce solide album, on a des riffs qui titillent agréablement les oreilles des plus puristes, et qui ne dépareillent pas au milieu de sons électroniques.

En savoir plus sur le groupe

Nno Money Kids, Chains

16/09/2018

Anna Calvi sans compromis avec l'album Hunter

Anna Calvi - Hunter

Hunter signe le retour d'Anna Calvi plus engagée que jamais et qui retrouve le goût pour les rocks aiguisés.

Anna Calvi secoue le rock et les clichés.

Insaisissables, inventifs, dynamiques et mélodiques, les titres de ce nouvel album cumulent les bons points. Ils ont tous en commun un rock indélébile qui en filigrane ou beaucoup plus présent inonde nos oreilles d’une atmosphère extrêmement prenante. Nous enveloppant de ses rythmiques à la pop rock mélange d’expérimentation voire de solo de guitares au saturé épais, Anna Calvi mélange tout dans un concert foutraque et étonnement cohérent. Manifeste queer à l’appui, elle y défend la fluidité des catégories de genre, transcendées par la violente beauté des jeux de l’amour et du hasard.

En clip, la vidéo d'As a Man :

Le producteur Nick Launay est aux manettes, Martyn Casey (The Bad Seeds) à la basse et Adrian Utley (Portishead) aux claviers. “J’ai écrit “Hunter” juste après avoir quitté ma copine. Les chansons parlent de moi. Mais elles témoignent aussi d’une période chamboulée par l’affaire Weinstein. À l’époque, il y avait de l’électricité dans l’air. J’ai essayé de capter cette tension lors de l’enregistrement.

Le site officiel d'Anna Calvi

Anna Calvi

18/07/2018

Faon Faon, la pépite féminine belge à découvrir avec la vidéo de Mariel

Faon Faon - Mariel

Faon Faon débarque de Bruxelles avec un single estival qui donne le tournis, et c'est normal, la vidéo a été filmée à l'envers. Un titre pop bien entrainant.

Le duo féminin a de l'énergie à revendre ! Avec ce single, enfin il se fait connaitre chez nous après déjà une belle reconnaissance en Belgique. Charme, Energie, Inventivité, voici la recette de duo pas comme les autres. Au rayon influences, elle cite Camille et Philippe Katerine, dont on retrouve la folle espièglerie, ou encore Mathieu Boogaerts.

Voici le clip de Mariel signé Faon Faon :

La force qui semble se dégager de ce duo est impressionnante. "La dynamique fondamentale de Faon Faon vient du fait d’être à deux. Dès l’écriture, on sait que nos chansons vont être adressées à l’autre. Cela change tout, insiste Fanny. Cela oblige à déposer nos excitations et nos états d’âmes sur la table, de les déballer devant quelqu’un pour peut-être s’en servir comme matière première pour construire quelque chose ensemble," renchérit Olympia.

En savoir plus sur le duo

Mariel, Faon Faon

14/07/2018

Charlotte Gainsbourg n'oublie pas Sylvia Plath avec le clip de Sylvia Says

Rest, Charlotte Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg défend son dernier album "Rest" avec un nouvel extrait. Avec "Sylvia Says", l'artiste française célèbre le pouvoir de l'imagination et la prose de la poétesse Sylvia Plath

Charlotte Gainsbourg prouve une nouvelle fois que son dernier album, « Rest », est un succès total. Après les singles « Deadly Valentine », « Ring a Ring o’Roses », « I’m a Lie » et l’éponyme, place à l’électro-pop « Sylvia Says ». Le morceau est une référence à un poème de Sylvia Plath, en parlant d’une jeune fille, naïve, qui passe sa vie à rêver afin de se protéger de la routine et du monde ennuyeux qui l’entoure : « I shut my eyes and all the world drops dead ». De nouveau devant et derrière la caméra, Charlotte Gainsbourg déambule dans un New York de tous les jours, où siège parfois l’euphorie

Comme un air de déjà-vu pour Charlotte Gainsbourg dans le clip qui accompagne Sylvia Says, extrait de son dernier album, Rest. L'un des morceaux les plus groovy du disque s'habille d'une vidéo hallucinée et rêveuse où se mélange différents degrés de réalité.

Voici le clip de Sylvia Says de Charlotte Gainsbourg :

« Après avoir réalisé ma première vidéo pour "Rest" j'étais suffisamment désinhibée pour me lancer dans la réalisation d'autres clips de l'album. Avec, pour chaque morceau, une vision différente, un langage différent, mes histoires personnelles à exprimer » confie la chanteuse, assurant être « obsédée » par l'idée des premières fois : « Il y a un charme et une magie que je ne retrouve plus après ».

Charlotte Gainsbourg s’est lancé dans une immense tournée. Cet été, elle a enchaîné les festivals européens et se produira notamment le 6 juillet à Beauregard, le 16 juillet aux Nuits de Fourvière à Lyon et reviendra en août, le 19 à la Route du Rock et le 25 en tête d’affiche à Rock en Seine.

En savoir plus sur Charlotte Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg, Sylvia Says