Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2020

The Vey Best Of John Williams, concert à réserver au Grand Rex à Paris

John Williams, Grand Rex, concert

Réservez votre 25 septembre 2020, voici une soirée unique pour redécouvrir les plus grands chefs-d’œuvre de John Williams. Cela se passe au Grand Rex. Avec une soirée supplémentaire à Lyon le 23 septembre.

Le 25 septembre 2020 (20h00), ce sera au tour de l’orchestre autrichien K&K Philharmoniker, sous la direction de son co-fondateur Matthias Georg Kendlinger, de proposer au Grand Rex de Paris un programme dédié à 100% au fameux compositeur américain. Le contenu n’est pas encore communiqué mais, s’agissant d’un « very best of », on vous laisse d’ores et déjà en deviner les incontournables titres en plus des Jurassic Park, Star Wars, Harry Potter et E.T. The Extra-terrestrial (E.T. l’extra-terrestre) visibles sur l’affiche.

the-very-best-of-john-williams-au-grand-rex-3

Star Wars, Harry Potter, E.T., Les Dents de la mer, Jurassic Park, Indiana Jones... Tous ces films ont en commun une bande originale inoubliable et un même compositeur : John Williams, dont la carrière lui a valu notamment cinq Oscars. Accompagné par un orchestre symphonique, le compositeur et chef d'orchestre Matthias G. Kendlinger vous propose de redécouvrir les mélodies qui ont accompagné certains des plus grands films de notre époque.

A ne pas rater le 25 septembre à Paris au Grand Rex et le 23 septembre 2020 à l'Amphithéâtre à Lyon.

 

Réservations

The Very Best of John Williams, Paris, concert

23/12/2019

Michael Kiwanuka met tout le monde d'accord avec Kiwanuka

Michael Kiwanuka, Kiwanuka

C'est peut-être l'album le plus attendu de cette fin d'année, celui de l'Anglais Michael Kiwanuka, souvent comparé à Marvin Gaye ou Curtis Mayfield, qui conjugue à la perfection voix de velours, soul moderne et message revendicatif. Une vraie star en devenir, à la simplicité désarmante.

Grosse réussite, You ain’t The Problem (Tu n’es pas le problème) attaque glorieusement l’album avec un morceau aux influences grand angle : psychédélisme africain, choeurs féminins de film d’action seventies, guitares wah wah et fuzz, cordes à l’affût et cette voix aux riches inflexions en équilibre sur le rythme trépidant. Un chant parfois abusivement comparé à celui d’Otis Redding. Ce qui est vrai c’est que Michael Kiwanuka donne lui aussi des frissons dès qu’il se lance dans une fervente ballade. Et cet album moins sourcé folk que les deux précédents n’en manque pas.

On savoure le clip de Michael Kiwanuka - Hero :

Le disque repose sur le triumvirat formé par Curtis Mayfield, Bill Withers et Gil Scott-Heron mais prend un chemin inédit entre un son sixties et l’afro-beat classique. Et puis il y a des chansons comme Living in Denial. Enfin, il y a surtout des chansons du calibre de Living in Denial devrait plutôt écrire. En quelques secondes, elle efface votre univers et vous transporte dans un monde d’une délicatesse incroyable où tout est clavier Hammond et ou rien n’est laissé au hasard. Une réussite totale qui tourne beaucoup sur nos platines.

Le site officiel

Michael Kiwanuka

13/10/2019

Hey Rosey, le nouveau clip splendide de The National

The National - I'm Easy to find

The National nous fait une nouvel fois un immense plaisir visuel et auditif. Pour son nouveau single, le groupe choisit de cliper le très beau « Hey Rosey », s’inspirant du court-métrage qu’il avait précédemment dévoilé en l’honneur de ce dernier opus. L’actrice suédoise Amanda Vikander, qui joue dans le film (et apparaît sur la pochette de l’album), est, selon le réalisateur Mike Mills, l’inspiration visuelle de ce nouveau clip. « Hey Rosey » nous apporte en effet un aperçu de l’inconscient du personnage de Vikander, cette fois-ci interprété par la danseuse Sharon Eyal.

Voici Hey Rosey, le nouveau clip de The National :

Alors que Gail Ann Dorsey assure le featuring vocal du titre, c’est Sharon Eyal qui accomplit le show visuel. La danseuse israélienne réalisant une chorégraphie enflammée. Sous la caméra avisée de Mike Mills qui avait notamment réalisé le moyen-métrage éponyme de l’album. La production, quant à elle, a été confiée à La Blogothèque. Le mois dernier, The National a annoncé la sortie d’un nouvel album live pour cet automne, intitulé Juicy Sonic Magic. L’enregistrement audio – fruit de deux nuits au Greek Theatre de Berkeley, en Californie, il y a un an.

Le site officiel de The National

The National, Hey Alex

07/06/2019

Thérapie Taxi l'affime J'en ai marre

Thérapie  Taxi, Hit sale

Avec “J’en ai marre” : Therapie Taxi offre un point final à ‘Hit Sale’

Si Therapie Taxi sera sur la route des festivals cet été avec 22 programmations, il souhaite aussi nous offrir un clap de fin avec un nouveau clip, le dernier de l’ère Hit Sale. L’occasion, en plus, de nous offrir l’explication de la pochette de l’album. Enfin ! Le propos de “J’en ai marre” est simple et actuel. Marre de l’image que la bande se renvoie, une image qui fait souvent face aux réseaux sociaux. Alors, face à un double le trio se livre un combat original, comme toujours dans l’imagerie de Therapie Taxi.

Voici le clip de J'en ai marre de Thérapie Taxi :

Pour tourner la page de l’album Hit Sale, mais aussi Hit Sale Xtra Cheese, le trio le plus sexy de la scène française composé d’Adé, Raphaël et Renaud dévoile un dernier clip dans lequel ils font face à leurs doubles « maléfiques », “J’en ai marre”.

Blasés d’avoir affaire à leurs gueules tous les jours, ils en ont marre de l’image qu’ils se renvoient. Dans un élan de déprime profonde, ils finissent par se livrer à une joyeuse bagarre avec le reflet du miroir. Et c’est grâce avec ces images réalisées par Temple Caché que, finalement, la pochette de Hit Sale prend tout son sens.

On suit Thérapie Taxi

Thérapie  Taxi, J'en ai marre

21/01/2019

Jade Bird revient avec I Get No Joy

Jade Bird - album

Jade Bird va cartonner cette année, on le pressent avec un album super attendu, et le single I Get No Joy qui vient confirmer son talent

Après une tournée nord-américaine avec le trio First Aid Kit, elle planche sur son premier album dont pourrait être tiré le tout récent single «Uh Huh» (déjà près d’un million de vues sur Youtube à l’heure où nous écrivons ces lignes). L’album de Jade Bird a été produit par Simon Felice et David Baron, toutes les chansons sont écrites par Jade. L’album comprend certains titres précédemment publiés comme «Love has all been done before », «Uh Huh» et «Lottery» (le titre qui l’a révélée). Depuis l’annonce de la sortie de son album, Jade figure parmi les «10 artistes à surveiller en 2019» du New York Times, «Les 15 artistes émergents à surveiller en 2019», «Les 100 nouveaux artistes essentiels pour 2019» de NME. «Les Artistes à surveiller en 2019» du Billboard… Pour accompagner la sortie, Jade organisera une série de dates aux États-Unis et en Europe pour ce début d’année.

Voici la vidéo d'I Get No Joy à découvrir :

Jade Bird, jeune artiste de 21 ans est une étoile montante de la scène rock britannique. Son jeune âge ne l’empêche pas de chanter des sujets complexes comme ses peines de coeur aussi bien que la “mama cosmique”. Bercée par sa guitare et la douce ironie de ses textes, elle nous emporte avec des titres comme “Uh Uh” ou encore “Love Has All Been Done Before”.

Le site officiel de Jade

Jade Bird - I Get no Joy