Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2013

Mummenschanz, rire pour toute la famille !

Voilà une sortie en famille à organiser du 21 au 26 mai au Casino de Paris, vous ne le regretterez pas car les Mummenschanz mérite leur réputation de drôlerie et de beauté plastique.

Tuyaux, ballons, coussins, avez-vous donc une âme ? Oui, si à l’intérieur de vous se trouve un Mummenschanz. Il y a près de quarante ans, deux Suisses et une Italo-américaine inventaient un genre à part entière : mélange de mime, de théâtre d’objets, de marionnettes géantes. Une suite de numéros émouvants et burlesques où jamais une parole n’est dite, où l’on entend nulle autre musique que les froissements, crissements et murmures des matériaux.

MUMMENSCHANZ - PHOTO 6.jpg

 

Partout où cette troupe de théâtre unique au monde se produit, elle remporte un immense succès. «Dès le levé du rideau par deux mains géantes, nous recevons une tempête d’applaudissements et les premiers rires», remarque Floriana Frassetto. Les médias partagent les réactions positives du public. «De l’art vivant» est proposé, «ce théâtre d’élite» resté jusqu’à ce jour hors du commun. Dernièrement un critique américain cite : «Qui a dit que l’art ne pouvait pas devenir vivant ?»

 


Du 21 au 26 mai 2013 au Casino de Paris

www.casinodeparis.fr

MUMMENSCHANZ _ VISUEL .jpg

06/02/2013

Mr et Mme Rêve, un show fou fou fou pour Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault

pietragallaafffiche.jpg

Danse et réalité virtuelle font bon ménage avec Mr et Mme Rêve qui sera au Grand Rex en mars 2014 à Paris. Et si la réalité virtuelle immersive et les technologies de simulation utilisées au quotidien dans l'industrie permettaient d'inventer un nouveau langage scénique au service de l'imaginaire?
C'est à cette question dont la réponse se trouve à la croisée de l'art, de la science et de la technologie, qu'une équipe d'ingénieurs-créatifs passionnés de Dassault Systèmes a répondu. En moins d’un an, ils ont créé avec Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault un spectacle d'un genre nouveau, donnant à voir et sentir l'irréalité virtuelle, celle de l'imaginaire.
Pour la première fois, les projections sur une surface de 200m² créent un univers immersif réagissant en symbiose avec les danseurs.


 « Tout ce que nous rêvons est réalisable »
Eugène Ionesco

un pari tenu, qu'il faudra aller découvrir. Réservations

pietragalla1.jpg

23/01/2013

Maria Callas au théâtre : gloire et désamour pour la grande diva

_DSC9989_Photo_Thierry_Beauvir.jpg

Maria Callas a été aimée, adulée pour devenir la légende que l'on sait.

Mais derrière le miroir, beaucoup de souffrances, d'orgeuil, de doutes, et au final une vie assez proche de celle de Barbara.

Interprétée par Lola Dewaere et Sophie Carrier, Maria Callas séduit la salle et l'émeut pendant 2 h 30. La très belle mise en scène de Raymond Acquaviva (qui joue aussi le mari de Maria Callas) sert bien la chute vertigineuse. On a beaucoup aimé Santini qui joue un Onassis plus vrai que nature.

_DSC9935_Photo_Thierry_Beauvir.jpg

La pièce de Jean-Yves Rogale, avec ses élans comiques et ses situations dramatiques, nous entraine dans les méandres de cette vie tumultueuse. Elle pose sur la scène le mal être de cette jeune femme myope qui se trouvait grosse et laide, à qui la nature avait pourtant donné une voix d’airain, mais dont la seule pensée était de pouvoir enfin être aimée d’un homme pour avoir un enfant qu’elle rêvait de chérir. Cette pièce nous montre comment, par l’accharnement d’une mère dépressive, par l’amour d’un briquetier passionné d’opéra, qui deviendra son Pygmalion, et par la mégalomanie du plus riche armateur de la planète, qu’elle aimera au dela du possible, cette femme, qui désirait tant être aimée pour elle même verra son espoir s’évanouir pour laisser place à une diva glamour, adulée des foules, dont les sautes d’humeur et les passions amoureuses s’étaleront sur le papier glaçé des magazines à gros tirage.

A partir du 22 janvier 2013 au Théâtre Déjazet

Réservations

 

laveritablecallas.jpg

14/01/2013

Good news : Collaboration, la reprise au Théâtre de la Madeleine !

collaboration2.jpg

Belle pièce mon Général ! Collaboration mérite le détour. Ceux qui ont eu la chance de la voir en 2012 n'en sont pas revenus, la rencontre Michel Aumont et Didier Sandre est un choc de comédiens, et le texte d'Harwood est parfait. L'histoire est pourtant pas forcément évidente.

COLLABORATION - Bande-annonce from Théâtre de la Madeleine on Vimeo.


Richard Strauss (Michel Aumont) et Stefan Zweig (Didier Sandre). Le premier, proche du régime nazi et se croyant tout puissant et intouchable, non concerné par la politique. Le second, craignant au contraire cette politique et la violence qu’elle allait sécréter. Ils s’admiraient. Ils créeront ensemble un opéra bouffe inspiré de Ben Johnson, « La Femme silencieuse », immense succès arrêté dès la seconde représentation par le régime nazi, le nom d’un juif étant resté sur l’affiche malgré l’interdiction. Une fois encore la politique de la haine montrait son talent.

A voir, cette pièce est exceptionnelle !

Au Théâtre de la Madeleine dès le 25 janvier 2013.

Une pièce de Ronald Harwood
Texte français de Dominique Hollier
Mise en scène Georges Werler

Réservations

COLLAB2_A4_081112.jpg

08/01/2013

Ita L née Goldfeld ou le choix cornélien d'Hélène Vincent

Itapiece.1357542385.jpg

Partira ? Partira pas ? La question se pose avec beaucoup d'inquiétudes car nous sommes en 42 à l'heure nazie, et Ital L. née Goldfeld est juive.

Hélène Vincent interprète et met en scène cette pièce lumineuse qui s'intéresse aux secrets d'une femme passionnante. C'est à partir du 5 février 2013 au Petit Saint Martin, et vous ne serez pas déçus !

Réservations

À partir du 5 février
Du mardi au samedi à 19h
Le dimanche à 15h

Une pièce d'Eric Zanettacci
Mise en scène Julie Lopes Curval et Hélène Vincent Avec Hélène Vincent.

Ita_Goldfeld_affiche.jpg

24/12/2012

En janvier, on se réchauffe avec Sade au Théâtre Ciné13 !

sade2-fabiendumas.jpg

En 2013, c'est décidé, on prend des risques et on va voir DAF Marquis de Sade au Ciné13 en haut de la butte Montmartre. Pornographique ? Violent ? Oui, mais d'une langue magnifique, d'une modernité folle, Sade ne laisse jamais indifférent.

A partir du 9 janvier 2013, au Théâtre Ciné 13 à Paris, sera joué « D.A.F. Marquis de Sade » une pièce de Pierre-Alain Leleu, mise en scène par Nicolas Briançon. On retrouvera sur scène, Dany Verissimo, une actrice porno qui réussit à merveille sa reconversion dans le cinéma conventionnel (« Maison Close », « Banlieu 13 », ...), et Pierre-Alain Leleu que l'on a vu récemment au théâtre dans plusieurs pièces mises en scène par Nicolas Briançon (« La guerre de Troie n'aura pas lieu », « Pygmalion », « La nuit des rois », ...).

Réservations

sade.jpg